Index de l'article

Le serveur

Hardware

Mon choix s'est porté sur un Lenovo Tiny équipé d'un processeur I5, 16Go de RAM et un SSD le tout faisant tourner une distro Debian tout ce qui a de plus classique.

Planifiant de l'installer dans le salon, il faut que la machine soit discrète aussi bien point de vue encombrement que nuisances sonores. Et, le I5 installé semble être bien optimisé pour l'économie d'énergie, ce qui m'arrange pour mon serveur, il ne devrait pas trop chauffer et donc rester silencieux.

 

Software

Comme vu ci-dessus, l'OS était déjà choisi, une distro Debian, parfait pour un petit serveur amateur à la maison. En ce qui concerne le software domotique en lui-même, de nombreuse hésitations entre Jeedom, Domoticz, Home Assistant et OpenHab ont motivé une recherche plus approfondie d'informations.

 

 

  • Jeedom est une plateforme opensource mûre, versatile et riche en plugin. Mais, si beaucoup des plugins essentiels sont gratuits, d'autres coûtent jusqu'à 8€, dont certains pour le support de certains sticks de communication sans fils.
    Rédhibitoire à mes yeux.

 

 

  • Domoticz, testé rapidement sous windows, est très simple d'utilisation et de mise en route. Mais me laisse comme un goût de limité et la présentation ne me plaisait pas. (j'ai jamais dis que mes arguments étaient bons hein xD ). Très utilisé à une époque par les francophones, son nombre d'utilisateurs décroit au profit des autres logiciels plus modernes et plus actifs.
    Pas Domoticz non plus.

 

 

  • Home Assistant donne beaucoup de liberté à l'admin, les plugins sont gratuits, l'interface utilisateur est jolie et les nouveauté sont vite intégrées grâce à sa communauté très active. Mais, à l'époque où j'ai commencé à bricoler la domotique, il était réputé pour être instable.
    N'ayant pas envie de reboot le serveur tous les x temps, j'ai passé mon chemin mais laisse une possibilité de revenir dessus par la suite.

 

 

  • Reste OpenHab, open source, 100% gratuit, communauté active là aussi, reste stable grâce à son processus de validation des modifications. Dans sa version 2.x, possède des interfaces web plutôt sympa appelées Paper UI pour l'administration et HabPanel pour l'utilisation courante. Il propose aussi un "cloud" gratuit permettant un accès sécurisé à son serveur depuis internet ainsi que la possibilité d'exposer certaines données pour les exploiter dans des services tiers (IFTT ou autres). Très paramétrable, mais pas toujours depuis son interface graphique, il nécessite de temps en temps de mettre les mains dans le cambouis des fichiers texte. Il n'est pas traduit en français mais ça n'est important que pour l'interface admin, donc aucun soucis pour moi. Il propose aussi des applications clients pour android, iOS et Windows10 permettant de se connecter via réseau local ou via leur "cloud".

 

Communications sans fils

Les protocoles utilisés en domotiques sont nombreux, les plus usités dans nos contrées sont, à l'heure où j'écris ces lignes, ZigBee, Z-Wave, 433MHz (pas vraiment un protocole en lui-même, mais j'y reviendrai plus tard), le WiFi et le Bluetooth.

Des sites spécialisés recommandaient le Z-Wave, c'est donc sans me poser beaucoup plus de questions vers ce système que je me suis dirigé. J'ai commandé un contrôleur USB Aeotec Z-Stick Gen 5, choisi pour sa compatibilité et pour sa batterie qui maintient le réseau Z-Wave en cas de coupure électrique. J'y ai ajouté un capteur multiple de la même marque, histoire de pouvoir tester le fonctionnement, vu qu'aucun appareil n'était compatible Z-Wave dans la maison ^^.

Les périphériques Z-Wave sont très variés, de la vanne thermostatique de radiateur jusqu'au contrôleur de bandes de leds en passant par la motorisation de velux et le détecteur de porte ouverte. Pas de soucis donc pour faire évoluer l'installation avec ce protocole. De plus, il est possible pour les appareils du réseau d'échanger des infos (par exemple entre un capteur de mouvements et une sirène d'alarme) et d'agir en fonction, le tout sans passer par un serveur domotique (il est nécessaire de configurer les périphériques).