Index de l'article

La raison (si elle est toujours présente)

Durant le RGC, j'ai fait la connaissance de pas mal de monde traînant sur le Discord d'Isobel.

Parmis eux, Jelora. Un bricoleur de serveur de minitel, d'électronique, photographe et vidéaste analogique, filme l'événement. Cette année, avec une caméra Super8 et une caméra VHS-C encore en cours de sauvetage.

Sur le moment, je trouve ça rigolo, on discute photo et vidéo et ça en reste la.

Récemment, il a développé ses pellicules puis numérisé ses photos et vidéos. Que ça soit les vidéos Super8 ou VHS, c'est très amusant de voir leur rendu si particulier.

Un peu de nostalgie passe par là... Et pourquoi pas acheter une petite Super8 moi aussi ?

Les prix vont de quelques € à quasi 2000€ pour une caméra révisée en parfait état. Après avoir hésité entre une petite révisée (une centaine d'€) et une pas chère, j'ai finalement choisi de prendre le risque d'acheter pas trop cher.

Après recherche, je tombe sur une Cosina XL-204 Macro. Jelora me confirme qu'elle est compatible avec les films encore produits à l'heure actuelle. 30€ frais de port inclus, ça vaut le coup de prendre le risque. Dans le pire des cas, elle terminera en déco dans le bureau. surprised

 


Au dedans de la boiboite, examiner et tester - A.K.A. Est-ce que j'ai fait une connerie en achetant ce machin?

Caméra dans son polystyrène

Le carton est défoncé, mais c'est pas pour ça que j'ai acheté le bazar, le polystyrène est plutôt en bon état vu son âge.
Constations au premier coup d'oeil :

  • Les éléments souples en caoutchouc sont OK. Aucune craquelure et ils ont gardé leur souplesse.
  • Des miettes jaunâtre trainent un peu partout, grosse concentration au niveau de la "perche" micro.
  • La bonnette du micro a connu de meilleurs jours, il faudra la remplacer.
  • Le grip de la poignée est décollé.
  • Des traces d'adhésif au niveau de l'emplacement de la perche micro.

Couvercle logement à piles et logement bobine

C'est plutôt positif, mais elle mérite un examen plus détaillé !

Contrôle d'usage pour les Super8 électriques, le compartiment des piles ! Tout va bien, pas de traces d'acide.

Sur cette caméra, le compartiment à cartouches Super8 permet l'insertion de cartouches sonores longue durée (200 pieds, approx 60m), ce qui explique la présence d'un clapet sur le dessus du compartiment.
L'inspection du compartiment révèle que toutes les mousses tombent en poussière. Ca colle un peu partout. Gros nettoyage et remplacement des mousses en perspective.

Manipuler la caméra me permet de constater que le grip ne semble pas d'origine. Il ne fait pas le tour complet de la poignée et est un peu trop court en hauteur. A voir comment et par quoi le remplacer, en tous cas, il faudra nettoyer les gros paquets de colle.

 

 

Gros plan objectif

Les bagues de zoom et de mise au point font bien leur taf, l'objectif n'est pas griffé, il semble en bon état. Par contre, le viseur est crado, j'accuse le temps et la mousse du compartiment film.

Après avoir chargé les 6 piles dans la poignée, je presse la gachette et ... OUI! La caméra est vivante, elle émet le ronronnement caractéristique des caméras à film. Test en 24 images/s la différence s'entend clairement. Petit détail, l'espèce de hublot vert sous l'objectif s'éclaire lorsqu'on filme.

Les boutons W (wide) et T (télé) ne sont fonctionnels que pendant que l'on filme. La transition est linéaire, ça donne un bel effet très agréable.

Oh, petit détail, le viseur est réglable pour les bigleux. Pas besoin de porter ses lunettes pour faire la mise au point. (Elément utile dans mon cas) laughing

Ouverture de la perche du micro

 

Le micro-perche est amovible et téléscopique (façon antenne de radio). Elle se fixe sur le côté gauche de la caméra, le jack sert de point de pivot (et aussi pour transmettre le signal, bien sur wink) et l'autre attache permet de positionner la perche à l'horizontal ou la pointer légèrement vers le haut. Par contre, la tige téléscopique a énormément de jeu dans le support. Ouvrons la, histoire de voir comment c'est fait là-dedans.

C'est d'ici que vient la poussière jaune! A priori, de la mousse maintenait la tige bien au centre du support, mais avec le temps elle s'est désagrégée laissant tout libre de se balader. Je me demande si des patins en silicone tendre ne feraient pas l'affaire pour remplacer cette mousse.

 

 

En conclusion, la caméra est plutôt en bon état cosmétique. Il reste à corriger les petits défauts constatés pour pouvoir la tester avec un film et vérifier la stabilité de la fréquence d'images.
Mais à priori, elle ne servira pas de déco !

 


(REDACTION EN COURS) Léon, nettoyeur.

Première étape, retirer délicatement les résidus de mousse (en notant bien où y en a et où y en a pas!). Pour plus de facilité, je démonte certaines pièces faciles d'accès.